Sur les traces de Victor Hugo dans le Marais

Tourisme Paris

Tourisme Paris / Tourisme Paris 166 Vues comments

Installé place des Vosges en 1832, Victor Hugo fut le plus célèbre habitant du Marais au 19e siècle, où il vécut 16 ans. Son empreinte est encore présente aujourd’hui, à travers son appartement bien évidemment, aujourd’hui devenu musée, mais également au détour des ruelles aux alentours de la place, où plane encore la présence de la famille Hugo.

Maison de Victor Hugo, place des Vosges

Après le succès du roman Notre-Dame-de-Paris, publié en 1831, et qui consacre l’artiste comme écrivain romantique, la famille s’installe dans un appartement de la place des Vosges. La Maison de Victor Hugo permet une immersion dans leur quotidien. Ce fut également un salon majeur des arts et des lettres parisiens, où se sont croisés Théophile Gautier, Lamartine, Dumas, Mérimée ou encore David d’Angers.

12 et 14 rue Sainte-Anastase

À quelques centaines de mètres de la place des Vosges a vécu la muse et amante de Victor Hugo, Juliette Drouet. C’est en 1833, à l’occasion des répétitions de Lucrèce Borgia, qu’Hugo fait la connaissance de l’actrice. S’en suivra une longue histoire d’amour qui dura jusqu’à la mort de l’écrivain, pendant laquelle Juliette ne cessa de vivre dans le voisinage direct de son amant. Elle vécut au n°14 de rue la Sainte-Anastase de mars 1836 à février 1845, et au n°12 de février 1845 à novembre 1848.

Église Saint-Paul-Saint-Louis

Paroisse de la haute-société du Marais depuis sa création au 17e siècle, l’église Saint-Paul-Saint-Louis célébra les noces de la fille de Victor Hugo, Léopoldine, avec Charles Vacquerie le 14 février 1843. En remerciement, Victor Hugo offrit à l’église deux bénitiers nacrés en formes de coquillages, toujours visibles aujourd’hui. Un triste souvenir, lorsque l’on sait que Léopoldine et son mari moururent noyés six mois après leur mariage en ces lieux…

Fontaine de la rue Charlemagne

Une bien énigmatique fontaine que celle de la rue Charlemagne, qui porte d’ailleurs ce nom puisque sa représentation et son origine n’ont jamais été clairement identifiés. Construite en 1840, certains y voient une figure de Victor Hugo enfant. Et à vrai dire, pas mal d’éléments peuvent nous le faire penser !

La construction de la fontaine fut en effet décidée quelques années seulement après l’emménagement de Victor Hugo dans le quartier; elle est adossée à l’église Saint-Paul, que fréquentait Victor Hugo et où y fut célébré le mariage de sa fille; et l’enfant porte une coquille, qui rappelle les bénitiers offerts par Hugo à l’église ! Enfin, ajoutons que l’enfant a un front plutôt proéminent, ce dont était doté l’artiste et homme politique… Vous jugerez par vous-mêmes !

Commentaires