L’archéologue et le peintre. Aubin- Louis Millin et Franz Ludwig Catel dans la Calabre napoléonienne. Notes et dessins de la BnF (22/03)

Bibliotheques Paris

Bibliotheques / Bibliotheques Paris 159 Views comments

En 1811, l’archéologue Aubin-Louis Millin, directeur du cabinet des Médailles de la Bibliothèque impériale, half pour l’Italie, mandaté pour inspecter les monuments de la péninsule désormais sous autorité française. Poussant bien au-delà de Naples, il choisit de se rendre en Calabre. Les notes de Millin consacrées au voyage de Naples à Reggio font découvrir au lecteur une région alors inexplorée. La faune, la flore, la gastronomie, les sociabilités y sont observées avec le même soin que les ruines des cités antiques de la Magna Græcia, ou les restes des cathédrales normandes. L’archéologue s’est assuré les providers du peintre prussien Franz Ludwig Catel, chargé de dessiner les paysages traversés et de fournir des relevés des monuments visités. Ces dessins sont parfois les uniques témoignages de websites et de monuments disparus.

Franz Ludwig Catel, Vue de Paola en Calabre, BnF, dép. Estampes et photographie. Rés. VZ-1383 (2)-Fol.
Franz Ludwig Catel, Vue de Paola en Calabre, BnF, dép. Estampes et photographie. Rés. VZ-1383 (2)-Fol.

Intervenants

  • Corinne Le Bitouzé (BnF),
  • Marc Smith (École nationale des chartes, ENC) et
  • Gennaro Toscano (BnF)

Informations pratiques

L’archéologue et le peintre : affiche

Comments